Dewoitine D.520

D-520-Grinnell.jpg
"Valor over Compiègne"  © Roy GRINNELL - www.roygrinell.com En vente sur - On sale on : Bravo Bravo Aviation
5 juin 1940 : victoire de René Pomier-Layrargues (GC II/7) avec son Dewoitine D-520 sur l'as Allemand Werner Mölders. René Pomier-Layrargues fut tué ce même jour par un autre chasseur allemand. 
5th June, 1940 : victory of René Pomier-Layrargues (GC II/7) with his Dewoitine D-520 on the German ace Werner Mölders. René Pomier-Layrargues was killed the same day by another german fighter. 

Développement - Development                         

Conçu en 1936 par Émile Dewoitine suite à un appel d'offres de l'Armée de l'Air française recherchant un chasseur capable d'atteindre 520 km/h (...d'où D 520 !), le projet sera mené à terme par la nouvelle Société Nationale de Construction Aéronautique du Midi (suite à la nationalisation des ateliers Dewoitine).
Developped in 1936 by Emile Dewoitine according to a tender of the French Air force looking for a fighter able to reach 520 km/h (… that is  why D 520!), the project will be carried out in the long term by the Société Nationale de Construction Aéronautique du Midi (after the nationalization of the Dewoitine company).

 Emile Dewoitine
Emile Dewoitine Photo : auteur inconnu - author unknown

3 prototypes furent construits : le premier, qui vole la première fois le 2 octobre 1938, équipé d'un Hispano-Suiza 12Y-21 de 890 chevaux, ne dépasse pas 480 km/h. Remotorisé par un 12Y-29 (après des dommages mineurs lors d'un accident à l'aterrissage) et équipé d'une hélice à pas variable, il atteind alors la vitesse de 825 km/h en piqué (pilote Léopold Galy).
3 prototypes were built: the first, which flies for the first time on October 2, 1938, equipped with an Hispano-Suiza 12Y-21 of 890 HP, does not exceed 480 km/h. Remotorized with a 12Y-29 (after minor damage in a landing accident) and equipped with a propeller with variable step, it then reaches the speed of 825 km/h  when diving (pilot Léopold Galy). 

Dewoitine D 520
Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

Dewoitine D 520 prototype

© EADS - www.eads.net
D.520 - 2 vue de prototypes - 2 views of prototypes  

Les deux autres suivent en 1939 (premiers vols les 9 janvier et 5 mai) avec une nouvelle verrière coulissante, une queue plus large et un train d'atterissage plus long. En mars, 200 exemplaires furent commandés, puis 510 supplémentaires en juin. L'Aéronavale en commanda 120. A la déclaration de guerre, les commandes passent à 1280 en septembre et à 2250 en avril 1940.
The two others follow in 1939 (maiden flights on 9th January and 5th May) with a new sliding canopy, a larger tail unit and longer undercarriage legs. In March, 200 specimens were ordered, then 510 additional in June. The 'Aeronavale' ordered 120 units. To the declaration of war, the orders jump to 1280 in September and 2250 in April 1940.

 La Vie Aérienne
« la Vie Aérienne »
N° 148 du 22/03/1939 - Issue # 148 - 1939-03-22

Le D.520 de série (moteur initial 12Y-31), dont le premier exemplaire fut produit en novembre 1939 est équipé d'un moteur Hispano-Suiza 12Y-45 de 935 chevaux et armé de 4 mitrailleuses MAC34 Mod39 dans les ailes, approvisionnées à 675 coups, et d'un canon de 20 mm Hispano -Suiza 404 avec 60 coups tirant à travers l'axe d'hélice.
The D.520 to be manufactured (initial engine 12Y-31), which first unit was produced in November 1939, was fitted with an engine Hispano-Suiza 12Y-45 of 935 HP and is armed with 4 machine-guns MAC34 Mod39 in the wings, supplied with 675 bullets, and a  20 mm gun Hispano-Suiza 404 with 60 shells shooting through the axis of the propeller.

Dewoitine D 520
D.520 - Lignes de production - Manufacturing line  © A.A.M.A. http://aama.museeairespace.fr 

Il commença à équiper l'armée de l'Air à partir de janvier 1940, mais ne fut véritablement opérationnel qu'à partir de fin mai 1940. À l'armistice, 437 exemplaires auront été produits et 351 livrés. En avril 1941 la production reprit pour équiper l'armée de l'air du Régime de Vichy qui en commanda 550 exemplaires.
It started to equip the Air Force in January 1940, but was truly operational only at the end of May 1940. With the armistice, 437 specimens have been produced and 351 delivered. In April 1941 the production began again to equip the Air force of the Government of Vichy which ordered 550 specimens.

 Dewoitine d520 no 314
Dewoitine 520 no 314
Affecté à la défense des usines Dewoitine fin mai 1940
Dedicated to Dewoitine manufacture defense, late May 1940
Photo : auteur inconnu - author unknown

En 1944, les D.520 repris aux armées d'occupation équipèrent le 1er Groupe de Chasse FFI, sous le commandement de Marcel Doret, pour effectuer des missions sur la région de Bordeaux et la poche de Royan. 775 exemplaires au total furent produits.
In 1944, the D.520 taken to the occupying forces equipped the 1st FFI Fighter Group, uleaded by Marcel Doret, to carry out missions in the area of Bordeaux and Royan. 775 units were manufactured.

Dewoitine D 520
D.520
 
© Laurent Antoine - Lemog.fr - source http://www.lemog.fr

Versions - Variants                                                

 

Dewoitine d520 2
Dewoitine D.520 - Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

Avant armistice - Before armistice

D.520 01
Premier prototype : moteur Hispano-Suiza 12Y-21 puis 12Y-29, pas d’armement.
First prototype : engine Hispano-Suiza 12Y-21 then 12Y-29, no gun.

Dewoitine D 520
D.520 - (Probablement le prototype 01 - Probably the prototype 01)  - © EADS - www.eads.net

D.520 02
Deuxième prototype : moteur Hispano-Suiza 12Y29 puis 12Y31, un canon Hispano-Suiza HS.9 de 20 mm et deux mitrailleuses MAC 1934 de 7,5 mm.
Second prototype :
engine Hispano-Suiza 12Y29 then 12Y31, one 20 mm Hispano-Suiza HS.9 gun and two 7.5 mm MAC 1934 machine guns.

Dewoitine D 520 prototype
D.520 02 - C.E.M.A., Villacoublay (France)
(Centre d'Essais des Matériels Aériens - Test center of aerial equipments) - © EADS - www.eads.net 

D.520 03
Troisième prototype avec le moteur 12Y31 et une roulette de queue plus petite.
Third prototype with the 12Y31 engine and a smaller tailwheel.

D.520
Appareil de série appelé parfois D.520 S (Série) ou D.520 C (Chasseur). Le premier modèle vole en octobre 1939.
Production version sometimes designated D.520 S (Serie) or D.520 C (Chasseur - fighter). The first model flew on October 1939.

Dewoitine D 520
D.520 © EADS - www.eads.net

En 1940, des projets de la SNCAM furent étudiés puis stoppés par l'armistice.
In 1940, SNCAM projects were conducted but stopped by the armistice.

D.521
Essai du moteur Rolls-Royce Merlin III : un exemplaire construit mais projet stoppé.
Test of a
Rolls-Royce Merlin III : one example built but project cancelled.

D.522
Projet d'essai du moteur Allison V-1710 C-1 mais abandonné.
Test project of a
Allison V-1710 C-1 but cancelled.

D.523
Essai de diverses variantes du 12Y51 (820 kW - 1 100 CV). Un exemplaire.
Test of different variants of the 12Y51 (820 kW - 1,100 HP). One example.

D.524
Essai du 12Z89 ter. Un prototype fabriqué (à partir du prototype D.520 01) mais qui ne vola pas.
Test of a 12Z89 ter.
One prototype built (from the prototype D.520 01) but never flew.

D.525
Développement du D.523.Developpement of the D.523.  

D.530
Projet planifié d'essai des Rolls-Royce Merlin de 1 044 kW (1 400 CV) et HS 12Y de 1 342 kW (1 800 CV).
Planned tests of a 1,044 kW (1,400 HP) Rolls-Royce Merlin or a 1,342 kW (1,800 HP) HS 12Y.

HD.780
Projet d'hydravion sur la base d'un D.520. Le prototype construit ne vola jamais et le projet abandonné avec l'armistice.
Seaplane project on the base of a D.520. The prototype built never flew and the project cancelled with the armistice.

Dewoitine HD 780
Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown
Dewoitine HD 780
Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown
Dewoitine HD 780
Dewoitine HD.780 ©
Vincent Bourguignon ww2drawings.jexiste.fr

D.790
Projet d'avion embarqué jamais fabriqué. Carrier-borne project never built.

D.550

Dewoitine D 550
Dewoitine D.550 - Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

Un seul exemplaire construit pour les tentatives de records de vitesse sur la base d'un D.520. Cet avion aurait effectué des test en missions de guerre en accompagnant des D.520 (sans doute du II/7) piloté par le pilote Doret.
One example built for speed record attempts based on a light D.520. This aircraft would have made some test flights during war missions with D.520 (probably from II/7) flown by pilot Doret.

Dewoitine D 550
Dewoitine D.550  © François-Xavier Bibert - source http://www.bibert.fr
  Dewoitine D 550
Dewoitine D.550 accidenté en 1940 - damaged in 1940 - Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown  

D.551 & D.552
Développements militaires du D.550. 12 exemplaires furent construits mais ne volèrent pas. Le projet repris en 1941 fut stoppé par les Allemands.
Military developments of the D.550. 12 examples built, none flew. The project was resumed in 1941 but stopped by the Germans.

Dewoitine D 551
Dewoitine D.551 - Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

Post armistice 
(stoppés par l’occupation de la zone Sud en Novembre 1942 - terminated with the German occupation of Southern France in November 1942).

D.520 amélioré - improved D.520
Exemplaire unique de production expérimenté avec des petites améliorations visant à améliorer la vitesse maxi avec le moteur inchangé.
Single production D.520 experimentally fitted with minor improvements so as to improve top speed with unchanged engine.

D.520 Z
Fuselage du D.520 avec moteur 12Z et quelques améliorations mineures. Un exemplaire construit. Développement repris après la guerre (sous le nom SE.520Z), mais vraisemblablement annulé en 1949.

D.520 airframe with 12Z engine and minor improvements. One example built. Development resumed after the war (as SE.520Z), but eventually cancelled in 1949.

Dewoitine D 520 ZDewoitine D.520 Z  © François-Xavier Bibert - source http://www.bibert.fr 

D.520 T
Différents fuselage basé sur celui du D.520. Jamais construit.
Different airframe loosely based on the D.520. None built.

D.520 DC (Double Commande - Dual Control)
Modèle biplace d'entraînement, au moins 13 exemplaires construits après la guerre.
Two-seater trainer conversion, at least 13 built after the war.

  D520 dc n507
D.520 DC n° 507 © Michel Liébert
Dewoitine D 520 DC
D.520 DC © O. Beernaert - source : http://wp.scn.ru
Dewoitine D 520 DCDewoitine D 520 DC

D.520 DC  © Jean-Philippe MATHIEU - "Sainte Barbe" http://forum.aviation-ancienne.fr  

Fiche technique - Technical data                   

Dewoitine D 520
Dewoitine D.520 - Cockpit - Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

D.520 en opérations - D.520s in operation    


© Laurent Antoine - Lemog.fr - source http://www.lemog.fr 

La Bataille de France - The Battle of France

Quand l’Allemagne envahit la France en mai 1940, 228 D.520 ont été fabriqués mais seulement 75 acceptés, les autres ayant été renvoyés en usine pour être mis aux nouveaux standards. En conséquence, seul le GC I/3 était complètement équipé de 36 avions. Les GC II/3, GC III/3, GC II/7 et GC III/6 achevèrent plus tard leur conversion en D.520 et prirent part à la Bataille de France. Une unité navale, la 1ère Flotille de Chasse, fut également équipée. Les GC II/6 et GC III/7 furent convertis mais trop tard pour entrer en action.
When Germany invaded France in May 1940, 228 D.520s had been manufactured, but only 75 accepted, as most others had been sent back to the factory to be retrofitted to the new standard. As a result, only GC I/3 was fully equipped with the D.520, with 36 aircraft. GC II/3, GC III/3, GC II/7 and GC III/6 later completed their conversion to the D.520 and took part in the Battle of France. A naval unit, the 1st Flotille de Chasse, was also equipped. GC II/6 and GC III/7 converted to the D.520 but too late to see action.

Dewoitine D 520
Dewoitine D.520
- GC III/7, Châteauroux-Déols (France) - 08/1940
 
Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown © François-Xavier Bibert - source http://www.bibert.fr 

Lors de l’Armistice fin juin 1940, 437 D.520 avaient été fabriqués and 351 livrés. Ils enregistrèrent 108 victoires confirmées, 39 probables contre 54 pertes. Les GC I/3, II/3, III/3, II/7 et III/6 fuyèrent en Algérie pour éviter d’être capturés. Trois autres avions, du GC III/7 s’échappèrent en Angleterre et furent livrés aux Français Libres. 153 avions restèrent en métropole française.
By the time of the armistice late June 1940, 437 D.520s had been built and 351 delivered. In that time they had 108 confirmed kills, 39 probables versus 54 losses. GC I/3, II/3, III/3, II/7 and III/6 escaped to Algeria to avoid capture. Three more aircrafts, from GC III/7, escaped to England and were delivered to the Free French. 153 machines remained in mainland France.
 

Dewoitine D 520
Dewoitine D.520 - Au ravitaillement - Time to refuel - Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown 

GC I/3 : le premier ! GC (FG) I/3 : the 1st one !

Dewoitine D 520Dewoitine D.520 n°11 - GC I/3   - Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

Le 3 décembre 1939, le GC I/3 est désigné pour évaluer les premiers D.520 : le Capitaine Challe dirige ainsi une escadrille d'expérimentation dès le lendemain au C.E.A.M. (Centre d'Expériences Aériennes Militaires) d'Orléans-Bricy. Le GC I/3 fut donc la première unité à recevoir des D.520 (fin janvier 1940) utilisés tout d’abord pour l’entraînement. C'est le Commandant Thibaudet qui ramène le premier D.520, le n°12, le 28 janvier.
On December 3rd, 1939, the GC I/3 was assigned to test the first D.520s : Captain Challe then leaded an experimentation squadron the following day at the C.E.A.M. (Military Aerial Experiences Center) of Orléans-Bricy. The GC I/3 then was the first unit to get the D.520 (late January 1940) used at first for pilot training. It is Commander Thibaudet who delivered the first D.520, # 12, on the 28th January.

 
© Dekker Art Work - Thierry Dekker http://dekkerartwork.over-blog.com/
D.520 n°48 GC I/3 - Cannes-Mandelieu
Utilisé pour des essais d'endurance, avril-mai 1940 - Used for trials, April-May 1940.

Dewoitine D 520
Dewoitine D 520Dewoitine D 520
D.520
n°48 GC I/3
- Photos : auteurs inconnus - Pictures : authors unknown

En avril et mai, le Groupe reçoit 41 D.520 dont 34 "bons de guerre" au 10 mai 1940. Des essais comparatifs (21 avril 1940) avec un Bf 109 E-3 capturé montrent une vitesse supérieure de 30 km/h pour le 109 mais une meilleure manœuvrabilité pour le D.520. Le Groupe est commandé par le Commandant Thibaudet, les 1ères et 2èmes escadrilles par les Capitaines Pape et Challe. Basé à Wez-Thuisy (Reims) dès le 11 mai, il enregistre les 4 premières victoires le 13 mai (3 Henschel 126 et 1 Heinkel 111).
In April and May, the Group received 41 D.520s but only 34 "operational for war" on May 10th. Comparative trials (April 21st, 1940) against a captured Bf 109E-3 showed a 20 mph higher speed for the 109 but a superior manoeuvrability for the D.520. The Group was leaded by the Commander Thibaudet and the 1st and 2nd Squadrons by Captains Pape and Challe. Based on May 11th at Wez-Thuisy (Reims, France), the Group claimed the first 4 kills on the 13th May (3 Henschel 126 and 1 Heinkel 111).


D.520 n°12- Commandant Thibaudet, Commandant GC I/3
Cannes février-mars 1940
 - Cannes (France) February-March 1940.

© Dekker Art Work - Thierry Dekker http://dekkerartwork.over-blog.com
Dewoitine D 520

D.520 n°12- Commandant Thibaudet, Commandant GC I/3
Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

D.520 n°105 - Capitaine Challe, Commandant 2ème escadrille GC I/3
 
 Meaux-Esbly mai-juin 1940 - Meaux-Esbly (France) May-June 1940
© Dekker Art Work - Thierry Dekker http://dekkerartwork.over-blog.com/

Le lendemain, les D.520 remporte 10 victoires confirmées près de Sedan (plus 1 ou 2 probables). Mais l'Adjudant Carrier (D.520 n°73) et le Sous-lieutenant Potier sont tués. L'Adjudant-chef Carrier fut le premier pilote français abattu dur D.520.
The next day, the D.520 claims 10 confirmed kills near Sedan (France) (plus 1 or 2 probable). But the Warrant Officer Carrier (D.520 n°73) and Second Lieutenant Potier were killed. Warrant Officer Carrier was the first frenc pilot shot down on D.520.

D 520 n 73 bis
Dewoitine D.520
n°73 "Loup Garou", 2e escadrille, GC I/3, Wez-Thuisy en mai 1940.
Adjudant-Chef / Warrant Officer Carrier

© Laurent Antoine - Lemog.fr - source http://www.lemog.fr

Le 15 mai, 6 D.520 sont perdus (3 abattus près de Namur, 3 crashés près de Philippeville) pour 6 victoires sûres (3 Do 17, 1 Me 110, 1 Me 109 et 1 He 111) et 3 probables (2 Me 109 et 1 Do 17) : le Sgt Rigalleau (D.520 n° 94) et le Sgt-Chef Bellefin (D.520 n°98) sont tués et l'Adjudant Combette est grièvement blessé et fait prisonnier. Les Sous-Lieutenant Madon et Parisse et l'Adjudant Barleris s'en tirent.
On May 15th, 6 D.520 were lost (3 shot down near Namur, Belgium and 3 crashed near Philippeville, Belgium) for 6 confirmed victories (3 Do 17, 1 Me 110, 1 Me 109 and 1 He 111) and 3 probables (2 Me 109 and 1 Do 17) : Sgt Rigalleau (D.520 n° 94) and Staff-Sgt Bellefin (D.520 n°98) were killed and Warrant Officer Combette was badly injured and captured. Second Lieutenants Madon and Parisse and Warrant Officer Barleris survived.


D.520 n°73 2ème escadrille - Adj Carrier († 14/05/1940) - Wez-Thuisy (France) - mai 1940, May 1940
© Dekker Art Work - Thierry Dekker http://dekkerartwork.over-blog.com/

D.520 n°94 2ème escadrille GC I/3 - Sgt Rigalleau († 15/05/1940) - mai 1940, May 1940
© Dekker Art Work - Thierry Dekker http://dekkerartwork.over-blog.com

Dewoitine D 520
D.520 n°87 2ème escadrille GC I/3 - Sgt Marcel Albert - Wez-Thuisy (France) - mai 1940, May 1940
© Dekker Art Work - Thierry Dekker http://dekkerartwork.over-blog.com

D 520 gc i 3
D.520 GC I/3, 2ème escadrille
Photo : auteur inconnu - Picture : author unknown

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×